Somatopathie et cheminement personnel

La première édition de ce séminaire s’est tenue le 2 mars. La prochaine se tiendra le 30 mars. Ce n’est pas l’heure du bilan mais celui des explications.

Compte tenu des questions que m’ont posé ceux·elles qui se sentent intéressé·e·s par le sujet, je vais tenter ici de condenser les réponses que j’ai eues à faire. Du même coup, je vais repréciser le contenu de cette journée.

Une journée de Somatopathie

Tout d’abord, il s’agit d’une journée autour de la pratique de la Somatopathie. Durant la journée, chaque participant·e bénéficiera d’une séance devant les autres.

La qualité de ces séances est tout à fait spécifique de ce fonctionnement en groupe. Cela crée des résonances particulières qui profitent à tou·te·s. Nous pouvons nous retrouver d’autant plus touché·e·s que ce n’est pas nous qui sommes sur la table. Nous entrons naturellement en empathie avec ce que l’autre est en train d’accueillir !

Par ailleurs, contrairement à ce que je fais dans le cadre de mes consultations en cabinet, ces séances sont l’occasion d’expliquer le déroulement de la séance. J’explique ce que je perçois dans mes mains, comment je corrige, pourquoi… Le but n’est évidemment pas de former qui que ce soit (cela demande des années), mais de montrer que cette pratique n’a rien de magique. Elle s’appuie sur des perceptions claires, témoins des émotions enfouies par le patient.

La verticalité : accueillir ici et maintenant

Cependant, si j’ai appelé ce séminaire “Somatopathie et cheminement personnel”, c’est que je souhaite aborder une dimension importante que j’apporte à ma pratique. Toute démarche thérapeutique s’inscrit dans un plan horizontal… celui du temps qui s’écoule, celui de l’idée d’une progression, d’une amélioration. Et cela est juste. Chacun·e entame une démarche personnelle dans le but d’améliorer tel ou tel aspect qu’il·elle souhaite voir transformé.

Mais, je rencontre très souvent une approche mal située dans la verticalité de l’ici et maintenant. Je résumerais par : “je veux changer parce que je ne m’aime pas tel que je suis”. Je peux comprendre la souffrance qu’il y a dans cette formulation. Cependant je veux vous inviter à aborder votre propre cheminement dans un tout autre point de vue.

Au travers de différentes interventions que je fais durant la journée, j’invite les participant·e·s à découvrir un regard bienveillant pour soi-même, ici, tout de suite, tel.le que je suis ! Sans remettre en cause l’idée de vouloir progresser dans le temps… réconcilier cela avec la rencontre de son enfant intérieur, du contact avec ce qui est sans discussion et donc une réconciliation immédiate avec ce que je suis déjà.

Je ne vais pas détailler plus car cela doit se découvrir dans la journée et les échanges qui ont lieu, mais soyez assuré·e·s de la densité de la journée !! Prévoyez même de ne pas avoir d’engagement le soir voire le lendemain, de façon à pouvoir accueillir tranquillement les bénéfices du séminaire.

Une dernière précision, cette journée peut tout aussi bien profiter à quelqu’un qui est déjà suivi en Somatopathie qu’à quelqu’un qui souhaite découvrir ma façon de la pratiquer.

Pour ce qui relève des éléments logistiques, coûts, inscriptions, lire la page dédiée au séminaire.

Au plaisir de vous y rencontrer.